fbpx
mercredi, juin 20, 2018
Accueil > Dossiers > Wu-Tang ! Wu-Tang ! Wu-Tang ! (1998)

Wu-Tang ! Wu-Tang ! Wu-Tang ! (1998)

Par Elia Hoimian

 

Il y a à peine trois ans, personne n’aurait juré que le leadership du rap ne se disputerait pas entre les deux collectifs de cette époque trouble : Death Row – avec DR Dre et Suge Knight aux commandes, renforcé par la venue de Tupac -, et Bad Boy de Sean « Puffy » Combs soutenu par sa pièce maîtresse, The Notorious B.I.G.

 

Depuis, la digue qui servait de rempart au raz de marée de la violence a cédé. Shakur et Biggie ont servi de caution aux passions des aficionados de chaque camp. Dr Dre s’en est allé, lassé par cette épée de Damoclès prête à s’abattre à la moindre secousse ; Suge Knight a finalement été rattrapé par son passé. Et le navire Death Row, sans son capitaine et privé du succès tant attendu de l’album de son lieutenant Snoop Doggy Dogg, a pris l’eau, laissant ainsi Bad Boy naviguer seul dans cet océan de dollars générés par le hip hop.

Depuis, « Puffy » est devenu Puff Daddy – le jackpot de l’année 1997 -, et Bad Boy, le Las Vegas du rap. Qui pouvait donc faire jeu égal avec le score impressionnant de triple platine de No Way Out, l’album de Puff Daddy & Family, et relever le défi de cette irrésistible ascension vers les sommets ? Wu-Tang ! Wu-Tang ! Wu-Tang !
Quatre millions d’exemplaires de Wu-Tang For Ever vendus n’ont pourtant pas eu grâce aux yeux des différentes académies des Awards et des médias qui ont installé Puff Daddy sur le trône au détriment des rudes boys du Clan. Mais l’année 1998 sera-t-elle celle du Wu-Tang ?

Réponse en forme de défi du mastermind RZA : « 1997 était censée être notre année, mais elle a été celle de Puffy ; 1998 sera la nôtre. » Une prédiction que l’on peut sans peine croire tant l’armada en prévision de sortie cette année est impressionnante.

« Notre but ? Ce n’est pas d’être une partie de l’industrie, mais de représenter la nouvelle industrie » RZA

 

Wu-Gambinos : la première génération

Who is Johnny Blaze ? La promo a déjà été déclanchée dans les maga­zines aux States. L’objectif est clair : faire de l’album tant attendu du fer de lance du Clan, un disque d’or dès la semaine de sa sortie. Judgement Day (Def Jam), le second opus de METHODMAN alias johnny « Wu-brother N°l » blaze, prévu ce printemps, annoncera officiellement les hostilités, entre The Pillage (Razor Sharp/Epic), celui de Cappadonna/Cappuccino (interview P. 9) — déjà dans les bacs —. et les différents projets dans lesquels sont impliqués les membres du WU (voir « Wu-Revolution » P. 8).
Puis ce sera au tour d’INSPECTAH « the eyes » DECK alias rebel INS de faire son entrée avec son album solo, /A/S 4 Président (Loud/BMG) ; de RAEKWON the chef avec son second album, Bloods On Chefs Apron (Loud), et de OL’ DIRTY « Osiris » BASTARD, Dirty World (Elektra). Prévu pour début 98, certainement à cause de la masse de production à fournir pour ses poulains, Jhe Eight Diagrams ou The Saga of Steels (Gee Street/V2), l’album de la tête pensante du clan, THE RZA, a été repoussé jusqu’à la fin de l’année (si tout va bien). Encore incertaines, les prochaines sorties des autres membres qui feront leur entrée en solo dans l’arène : U-GOD (Warriors/Loud), MASTA KILLAH (Loud).
Fait inattendu, on annonce également une compilation, Blunted Soul sur Razor Sharp Records, le label de Rza.

La seconde génération

La chauve-souris continue de couvrir de ses ailes les sommets de l’in­dustrie et inocule le venin de l’underground à tous ses échelons. Même si les deals ne sont pas encore bouclés et donc les dates loin d’être fixées, il se dessine une flopée de MC’s en attente de faire leurs premières armes sous la houlette du Black Mozart et de son lieutenant de studio THE 4TH DISCIPLE, après la réalisation par ce dernier de Heavy Mental (Geffen), l’album de KILLAH PRIEST . Parmi les plus sûrs, BLUE RASBERRY qui devrait directement être exploité par Razor Sharp, 12 O’CLOCK sur Def Jam, et ROYAL FAM (The Legacy) — respectivement protégés de Ol’ Dirty Bastard et de Rza.
— dont l’un des membres, KILLARMY, lance déjà Silent Weapons For Quiet Wars (Wu-Tang Records/Priority), un premier opus de dix-sept titres majoritairement produits par le 4e Disciple et, accessoirement Rza. Autre protégé de ce dernier prêt à entrer dans la danse, SUNZ OF MAN avec un album éponyme chez Red Ant Records. Toujours sur le même label, PRODIGAL SUNN et HELL RAZAH dont les albums sont attendus également cette année.

La liste ne saurait être complète sans l’enfant prodige du Wu, SHYHEIM, en instance de changement de label dont le nouvel album, Me Vida Loca, devrait voir le jour ce printemps ; et LA THE DARKMAN chez Big Beat/Atlantic. De ses seconds couteaux, les sets les plus atten­dus seront sans aucun doute ceux de la chanteuse TEKITHA (Razor Sharp), la première femme issue du Clan, qui représente un vrai test’ pour Rza, et surtout de SHABAZZ THE DISCIPLE, Book Of Shabazz (Penalty Records).

Comme on peut le constater, chaque maison de disques a son produit estampillé « Wu approved », dans la droite ligne de pensée de son concepteur-producteur Rza. On peut donc s’attendre à ce que chacune d’elle mette le paquet sur le marketing de son artiste, au bénéfice du Clan. Quand on vous dit que le Wu a révolutionné l’industrie en lui imposant ses propres règles, sans jamais rien renier… Il a en effet intégré et fait sienne la philosophie des Five Percents* — « La branche intégriste de la Nation de L’islam » disent ses détracteurs —, dont le dessein est de conduire les 85 % qui représentent la masse ignoran­te et exploitée par les 10 % autres vers la lumière…

* DÉFINITION TIRÉE DE « COMPRENDRE LE RAP » D’ANTOINE GARNIER (B.O.P EDITION).

WU REVOLUTION en news

    • L’album de Sunz Of Man, qui a fait sa réputation en 1995 avec le single « Soldiers of Darkness/Five Arch Angels », devrait enregistrer les participations de Methodman, ODB, Raekwon, Master Killah et U-God.

 

    • Rza en solo dans The Chase, ainsi que Cappadonna sur la B.O. de Bullworth, le film de et avec Warren Beatty. Methodman, KRS 1, Kam et Mobb Deep y ont enregistré la chanson-titre – pré­cédemment intitulé « Critics » -, produite par DJ Muggs de Cypress Hill. Par ailleurs, un duo entre Meth et Camouflage Large titré « Warning » est annon­cé. Le même Meth s’encanaille avec Onyx, « Worst », sur la B.O. de The Ride (Tommy Boy),  « Cross My Heart » de Killah Priest featuring Inspectai Deck et Gza sur la bande originale de « Caught Up » a été clippé par ce dernier.

 

    • Quant à Inspecta Deck, il récidive sur « Above Clouds », un titre du prochain Gangstarr (Moment Of Truth/Noo Trybe), et devrait également être sur l’album solo, prévu cet été, de Noreaga (du duo Capone & Noreaga).

 

    • U-Cod et Inspectah Deck, tous deux récem­ment signés sur Loud, sont pratiquement assurés de figurer sur Bring Da Ruckus 2, la compilation du label, ainsi que Dead Prez et Big Punisher.

 

    • ODB présent sur la B.O. d’influence R&B, Hoodlum (Loud/BMG), avec « Dirty The Moo-cher », une reprise de « Minnie The Moocher », un classique du jazzman Cab Calloway. On y retrou­ve également Raekwon sur « So Good » de Davina, et un duo Mobb Deep & Rakim.

 

    • Sunz Of Man, Masta Killah ainsi que Rza en guest-producer sur Silent Weapons for Quiet Wars (Priority), l’album de Killarmy produit par 4th Disciple.

 

    • Raekwon présent sur « Black Trump », un titre du dernier album de Cocoa Brovaz, The Rude Awakening (Priority).

 

    • Le duo Rza/Beretta 9, « Remington Steel », devrait figurer sur la compilation Blunted Soul.

 

    • Deux titres initialement prévus sur Heavy Mental, l’album de Killah Priest, « Moanin »‘ featuring Killah Sin et « Street Opera » avec Killa Sin et Hell Razah, ont été réservés à des compilations, mais figurent sur la version anglaise du single « One Step ».

 

  • Rza est en solo sur le prochain AZ, Pièces Of A Man (Noo Trybe). Tandis que Ghost, Meth et Raekwon squattent celui de Mas, There Can Be Only One (Columbia).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *