fbpx
mardi, octobre 22, 2019
Accueil > Focus > Jessye Norman, la première Marianne noire, est décédée à 74 ans !

Jessye Norman, la première Marianne noire, est décédée à 74 ans !

Jessye Normal et Azzdine Alaïa

Par Black News

La grande cantatrice et chanteuse de spirituals, plusieurs fois couronnée aux Awards est décédée le 30 septembre à l’âge de 74 ans d’une septicémie à New York

Nous sommes en 1989, Place de la Bastille, au Bicentenaire de la Révolution française. Une grande dame (1,85m) drapée dans un drapeau tricolore, et une énorme voix crée la sensation en chantant la Marseillaise… Le monde est subjuguée !!! Sur une mise en scène de Jean-Paul Goude et une création d’Azzedine Alaïa, que de symboles !

Jessye Norman lors de sa prestation lors de la célébration du Bicentenaire de la Révolution française

Jessye Norman venait de rentrer dans la petite lucarne française et dans le cœur du grand public peu féru d’opéra. « The Enornous », comme on l’a surnommée (tout simplement énorme) pour sa voix magique et imposante.

Jessye Norman est née en 1945 dans la bonne vieille ville ségrégationniste d’Augusta, comme James Brown, d’une mère pianiste amateur et d’un père courtier en assurance. Dans ses mémoires, elle raconte avoir entendu l’opéra pour la première fois à la radio : « Pour moi, les histoires d’opéra étaient des versions adultes d’histoires que je connaissais déjà. ». Et découvert un orgue chez ses grands parents :  » « Mes grands-parents étaient les seules personnes que je connaissais qui en avaient un – un grand orgue à pédales, ou plus exactement un harmonium – juste là dans leur maison « , écrit-elle dans ses mémoires. « Je me souviens avoir pensé que c’était la chose la plus exotique que j’aie jamais rencontrée de toute ma vie. Autant que je m’en souvienne, on ne nous a jamais empêchés d’y jouer, ni réprimandés pour avoir dérangé les adultes. »

En 1968, elle remporte le premier prix au Concours international de musique de Munich en 1968. L’année suivante, elle fait ses débuts sur une scène d’opéra à Berlin. Et c’est le début d’une carrière fulgurante couronnée par quinze nominations aux Grammies pour cinq trophées remportées dont le dernier pour l’ensemble de sa carrière.

En 2002, Norman elle fonde la Jessye Norman School of the Arts, une école conçue pour développer et cultiver les talents artistiques et créatifs des élèves.

En 2006, elle reçoit également aux côtés de Pam Grier, l’autre grande figure du cinéma des années 70, pendant la période de la Blaxploitation, le Prix Web Dubois récompensant les personnalités noires qui auront contribué à redorer l’image des Noirs par leurs actions.

Bien qu’artiste mondialement reconnue, elle n’a pas été à l’abri du racisme. Dans ses mémoires, « Stand Up Straight and Sing ! » (2014), elle raconte ses déboires. « Les barrières raciales dans notre monde n’ont pas disparu, alors pourquoi pouvons-nous imaginer que les barrières raciales dans la musique classique et dans le monde de l’opéra ont disparu ?« 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *