fbpx
Accueil > Events > News > Foxy Brown : hip-hop sex-symbol (1996)

Foxy Brown : hip-hop sex-symbol (1996)

Par Elia Hoimian

Foxy Brown incarne la beauté noire dans toute sa splendeur : volupté des formes, sensualité naturelle et grâce féline. En plus, elle a du talent. On l’avait découverte sur « I Shot Ya » du lover LL Cool J puis sur « No One Else » de Total, « Ain’t NO… » de Jay-z et sur « Touch Me, Tease Me » de Case, le nouveau monsieur Mary J Blige, pour ne citer que ses apparitions les plus marquantes qui l’ont déjà située parmi les artistes les plus attendus du circuit.

On a connu la grande « Lala » et la teigneuse MC Lyte qui ont du parfois mettre en arrière-plan leur féminité pour se faire une place dans ce monde d’hommes. Avec Foxy, c’est l’avènement de la féminité en tant qu’arme de combat dans le rap. Agée de 17 ans, et issue de The Firm, une organisation regroupant Nas et AZ (« (Holly Matrimony) Letter To The Firm ») sur un sample de « Ike’s Mood » d’Isaac Hayes, décidément !), la fille de Brooklynn frappe très fort avec ce premier album qui ne manquera pas de faire la carrière qu’on en attend. Elle est entourée, pour l’occasion, de Methodman dans le morceau-titre (« Ill Na Na »), Kid Capri (« Fox Boogie »), Jay-Z (« I’ll Be ») et Blackstreet dans « Get Me Home » – premier single de l’album – sur un sample du fameux « Gotta Get You Home Tonight » d’Eugene Wilde. Ill Na Na marque l’entrée fulgurante du premier sex symbol féminin du rap. La vulgarité d’une Lil’ Kim en Moins.

 

Foxy Brown Ill Na Na (Def Jam/Island)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *