fbpx
jeudi, novembre 22, 2018
Accueil > Comprendre le Rap de Antoine Garnier (BOP Editions) > Comprendre le rap : Note de l’éditeur

Comprendre le rap : Note de l’éditeur

Par Elia Hoimian

 

« L’Amérique est passée de l’âge de pierre à la modernité sans passer par la civilisation ». Une citation qui pourrait en substance s’appliquer au traitement de la culture noire en générale et au hip hop en particulier. En effet, en dix ans, nous avons traversé l’obscurantisme symbolisé par sa négation et son occultation pour atteindre directement sa mise en exposition outrancière, avec ses dérives intentionnelles, souvent orchestrées par une « pensée unique » inique, sans passer par une mise au point de sa quintessence, de son objet, de sa finalité, et des causes qui l’ont nourri.

A l’heure de l’image numérique et des données virtuelles, l’information varie pourtant toujours au gré des préjugés et des repères d’hier, dans le but de pointer du doigt une culture hors « norme » et par extension, ses acteurs. Sous l’étiquette du « tout info pour tous », on extirpe tout ce qui fait la valeur d’un genre pour mieux l’aseptiser, et le rendre « transparent », vide de sens. « Comprendre Le Rap » va à la genèse du mouvement hip hop, chercher le sens des mots, la profondeur du discours, la rhétorique de la philosophie, replacés dans leurs contextes et leur époque, pour mieux en extraire la sève créatrice. Et marquer ainsi la richesse d’un langage métaphorique, vecteur de communication de toute une génération marquée au fer rouge de l’Histoire. L’Ebonics, expression lexicale qui ne respecte aucune norme grammaticale communément admise, s’est nourrie du vécu et de la logique culturelle. Elle montre bien comment, malgré le déni de personne, les humiliations subies, un peuple arrive à se créer un espace de liberté dans un système oppressif. Si la langue est la fondation d’une culture et donc d’un peuple, l’Ebonics, par son parcours, nous donne une vraie leçon de survie. Et prouve que l’Histoire, vécue dans la souffrance de la chair et de l’esprit, s’est affranchie de son passé de sang et de larmes pour enfin s’épanouir dans la liberté…culturelle.

« Comprendre Le Rap », c’est saisir les récriminations, aspirations mais surtout l’espoir d’une jeunesse marginalisée en quête de justice sociale. C’est entendre la voix des oubliés du rêve américain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *