fbpx
samedi, octobre 20, 2018
Accueil > Dossiers > Ces femmes des 90’s : Brandi (Norwood)

Ces femmes des 90’s : Brandi (Norwood)

Par Frédéric Messent

 

De Ia musique au cinema, il n’y a qu’un pas, que nombre d’artistes n’ont pas hésité à franchir, avec des succès divers, de Janet Jackson a Whitney Houston, en passant par les deux Ice (T et Cube) ; trouvant là une nouvelle manne de profits. Le cheminement inverse reste curieusement moins fréquent, et si Eddy Murphy est l’exception notoire à la règle, sa carrière discographique reste a ce jour bien en deçà de ses multiples facéties derrière la camera. Une amorce de reéquilibrage semble pourtant bien se profiler, avec les débuts remarqués de Brandy avec un album éponyme, dont le premier extrait, « Wanna Be Down »., caracole en tête des charts US. Pas si mal, pour un premier essai de Ia part de cette adolescen­te d’a peine seize ans qui devait ravir les téléspectateurs américains sous les traits de Denesha, personnage central de Ia série Thea.

La reconversion de Brandi n’a pourtant rien à voir avec de l’opportunisme. Chaque interview est pour elle l’occasion d’affirmer combien elle bouillait d’impatience à l’idée de concrétiser ce rêve d’enfant. Elle ne rencontrera d’ailleurs guère de difficultés pour parvenir à ses fins, soutenue par son père, lui-même chanteur, dont elle déclaré tout lui devoir. Pendant des années, ce dernier va s’appliquer à préparer sa progéniture au grand saut. On la retrouvera tour a tour en tant que choriste-studio aux côtés de Little Richard, George Duke et Immature. Toute la famille Norwood gravite autour d’elle, sa mère gérant le côté business : en attendant les débuts discographiques de son jeune frère Willie, dont le profil de carrière est similaire.

Ce premier album de Brandy est co-produit par des nouveaux venus — Damon Thomas et Arvel McClinton — autour de Keith Crouch, déjà present aux cotes de Nona Gaye, Johnny Gill et Lalah Hathaway. Parmi ses modèles absolus, Brandy cite Whitney Houston, laquelle n’a pas hésité à venir lui prodiguer quelques conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *