fbpx
mercredi, juin 20, 2018
Accueil > Events > 2Pac : La théorie du complot (1998)

2Pac : La théorie du complot (1998)

C »est sous ce titre que The Source, le magazine hip-hop américain (mai 1998), introduit le fantasme des fans de Tupac, toujours persuadés de l’existance du rappeur. le magazine soulève cinq théories principales de fans.
Le complot 2Pac/Suge Knight. Tupac et Suge Knight, le patron de Death Row, toujours en prison auraient organisé la mort du premier pour lui éviter la prison pour le viol dont il était accusé. Pour étayer cette thèse, ils se basent sur une interview de Shakur dans laquelle il disait qu’il préférait la mort à l’emprisonnement, qu’ils ressusciterait par magie après son incarcération, et s’étonnent que lors de la fusillade, seul Tupac ait été touché.
Le deal FBI/Shakur. Tupac aiderait le FBI dans leur enquête contre Death Row en échange du programme de protection de témoin : nouvelle identité, nouvelle résidence… Mais vu l’antécédent de Tupac et ses rapports avec la police, cette thèse, avance le magazine, paraît peu probable.
Tupac se serait réfugié à Cuba. Preuve : l’arrière-plan d’une photo du rappeur avec le groupe Fatal, autrefois connu sous le nom de Outlaw, ressemblerait à un coin de l’Ile.
Tupac devient Makaveli. Le fait que juste avant sa mort, 2Pac ait changé son nom en Makaveli, intrigue. Inspiré par Machiavel, le théoricien politique italien du XVIe siècle, le rappeur aurait donné un indice supplémentaire sur la pochette de l’album Makaveli, The Seven Day Theory : l’inscription « Tupac devient Makaveli ». Il se serait donc arranger avec une partie de la police de Las Vegas ainsi qu’avec le légiste pour réapparaître et passer un deal avec ses assaillants new-yorkais, une fois que ces derniers ne seraient plus sur surveillance.
La numérologie. C’est la théorie la plus mystique et la plus saugrenue : sa mort serait orchestrée avec minutie et coïnciderait avec plusieurs références bibliques. Premièrement, Makaveli, The Seven… présente Tupac crucifié, comme Jésus. Secundo, l’executive-producer de l’album s’appelle Simon, comme l’apôtre qui a porté la croix de Jésus, et également le premier témoin de sé résurrection. Tertio, douze balles tirées sur la voiture correspondent aux 12 disciples du Christ, donc avec ce dernier, on atteint le chiffre de 13 qui est, selon la numérologie, celui de la transition, le moment où un homme change de personnalité ; de plus, il est mort le 13 septembre. Enfin, selon La Bible, le chiffre 7 représente la perfection (Dieu) et la droiture, et la fussillade a eu lieu exactement 7 mois après la sortie de All Eyez On Me, le 7 septembre et il est décédé 7 jours après, à 4h3 min donc (4 + 3 = 7), dans sa 25e année (2 + 5 = 7). Etonnant, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *